Catégories
Soins et santé

351: Guide des parents sur la puberté précoce et comment la ralentir avec la Dre Anne Marie Fine

Enfant: Bienvenue dans le podcast de ma maman.

Cet épisode est parrainé par Everlywell, des tests de laboratoire à domicile que vous pouvez obtenir sans ordonnance d'un médecin! J'ai utilisé plusieurs de leurs tests et j'aime en recommander quelques-uns qui ont été particulièrement utiles. Ils ont un test d'allergie à domicile pour 40 des allergènes les plus courants en utilisant les mêmes laboratoires certifiés CLIA utilisés par les allergologues / médecins. Les laboratoires sont examinés par un médecin indépendant et ce test de laboratoire mesure les niveaux d'IgE des allergènes courants, y compris les squames d'animaux, les moisissures, les arbres, les herbes et plus encore. Mais vous pouvez le faire depuis votre propre domicile et à l'aide d'un bâton. J'aime aussi beaucoup leurs tests de sensibilité alimentaire qui testent les réactions IgG. Ce fut une grande clé pour moi dans ma récupération de santé, car il y avait des aliments qui ne se manifestaient pas comme une allergie provoquant une inflammation. J'ai utilisé un régime d'élimination, mais ce test de sensibilité alimentaire a également rempli la pièce manquante du puzzle pour moi. Grâce à la guérison de mon intestin, j'ai pu éliminer toutes les sensibilités à l'exception des œufs. Découvrir que j'étais très sensible aux œufs a fait une énorme différence pour moi, car je les mangeais souvent comme source de protéines bon marché. Je me sens tellement mieux maintenant que je ne mange pas d’œufs et je n’aurais jamais su ça sans ce test! J'utilise également leur test de vitamine D à domicile pour garder un œil sur ces niveaux. Découvrez tous leurs tests sur wellnessmama.com/go/everlywell. Utilisez le code MAMA10 pour 10% de réduction sur les commandes

Cet épisode est parrainé par Joovv, une thérapie par la lumière rouge naturelle dans votre propre maison. Nous ne pensons peut-être pas à la lumière quand nous pensons aux nutriments essentiels dont notre corps a besoin, mais la lumière est absolument nécessaire! C'est la raison pour laquelle je sors le plus tôt possible après le réveil du matin, et la raison pour laquelle je passe du temps devant mon Joovv. La lumière est de l'énergie et notre corps a besoin de lumière sous certaines formes afin de maintenir une fonction cellulaire saine. La lumière rouge en particulier, en particulier dans certaines longueurs d'onde, a des avantages très spécifiques pour les cheveux, la peau et l'énergie cellulaire. J'aime Joovv car ils sont testés par des tiers pour la sécurité et les performances et utilisent une conception modulaire brevetée qui vous permet de traiter facilement tout votre corps en moins de 20 minutes et vous permet d'utiliser quoi que ce soit d'un petit système à un système plus grand que vous trouverez dans un bureau de chiropraticiens. Joovv utilise des longueurs d'onde de lumière cliniquement prouvées qui fournissent de l'énergie au corps. Ils ont des remises de prix Bundle qui vous permettent d'économiser plus d'argent lors de l'achat de configurations plus importantes. Bénéficiez de la livraison gratuite sur joovv.com/wellnessmama et utilisez le code WELLNESSMAMA pour un cadeau gratuit!

Katie: Bonjour et bienvenue dans le podcast «Wellness Mama». Je suis Katie de wellnessmama.com et wellnesse.com, c'est wellnesse.com avec un E à la fin, qui est ma nouvelle gamme de produits de soins personnels complètement naturels et complètement efficaces comme les soins capillaires et le dentifrice et maintenant le désinfectant pour les mains. Assurez-vous donc de vérifier cela. Cet épisode est important pour tous les parents dont les préadolescents ou les enfants approchent de cet âge, car il s'agit de la puberté précoce et de la façon dont nous pouvons nous assurer que nos enfants ne passent pas par la puberté trop tôt et de ce que nous pouvons faire pour les soutenir. eux quand ils le font.

La Dre Anne-Marie Fine est mon invitée aujourd'hui. Elle est médecin, chercheuse primée et auteure à succès, et fondatrice et PDG d'IAMFINE, qui se fonde sur son expérience personnelle et clinique des maladies chroniques appelée toxicité environnementale. Et la toxicité environnementale est un facteur important en ce qui concerne la puberté précoce. Nous allons approfondir cela aujourd'hui. Mais elle travaille également avec les personnes atteintes de maladies auto-immunes, de fatigue chronique, de fibromyalgie, de brouillard cérébral, de cancer, etc., et elle a effectué de nombreuses recherches sur les concentrations environnementales croissantes de 80000 nouveaux produits chimiques dans notre environnement et sur la façon dont cela s'exprime à chaque phase de la vie, de la préconception et de la grossesse à la puberté précoce, et même aux problèmes de santé et d'hormones à l'âge adulte.

Donc, un épisode très riche en informations que je sais que vous apprécierez. Et sans plus tarder, entrons. Dr Fine, bienvenue. Merci d'être ici.

Dr Fine: Eh bien, merci de m'avoir invité. Je suis heureux d'être ici.

Katie: Je suis vraiment ravie de discuter avec vous d'un sujet qui revient de plus en plus avec mes lecteurs et mes auditeurs, ce qui me fait penser qu'il doit être en augmentation. Et ce sujet est la puberté précoce. Et je pense que beaucoup de facteurs entrent en ligne de compte. Et je pense que beaucoup d'entre eux ont à voir avec un domaine de recherche et de travail que vous faites tout le temps. Donc, je suppose, pour commencer, pour toute personne qui ne connaît pas ce terme, définissons le terme de puberté précoce.

Dr Fine: La puberté précoce est une étiquette donnée au fait que les garçons et les filles atteignent certains signes de la puberté, comme les poils pubiens et les changements dans le développement des seins, le bourgeonnement des seins et les organes génitaux. C’est vraiment l’âge auquel cela se produit chez les garçons et les filles. Et le problème est que l'âge auquel cela se produit a diminué à peu près à l'échelle mondiale. Et donc, les gens veulent savoir pourquoi, car il y a des implications pour la puberté précoce. Et l'autre chose au sujet de la puberté précoce est que les médecins conventionnels traditionnels changent simplement ce qui est normal en ce qu'ils voient dans la pratique. Et donc, maintenant, ils disent que la puberté précoce est l'apparition de tout signe de caractéristiques sexuelles secondaires chez les garçons de moins de 9 ans et chez les filles de moins de 7,5 ou 8. Alors que la puberté normale chez une fille est ce qu'ils disent est maintenant n'importe où de 8 à 13 ans, alors qu'en réalité, 12 à 13 ans pour une fille est, pour environ les 50 à 75 dernières années a été plus de la norme, pas 8 à 13 ans.

Katie: Ouah. Et d'après ce que j'ai lu, ce changement d'âge et le pourcentage de personnes qui traversent la puberté plus tôt, cela augmente de manière relativement drastique, comme vous l'avez dit, par rapport aux générations précédentes. Selon vous, quels sont certains des facteurs de ce changement assez rapide?

Dr Fine: Eh bien, celui dont je ne vais pas trop parler parce que je veux vraiment entrer dans les contributeurs chimiques comme les perturbateurs endocriniens, mais l'un des autres facteurs environnementaux impliqués dans la puberté antérieure est l'augmentation de l'obésité. Et cela l'a également alimenté. Et nos cellules graisseuses fabriquent en fait des œstrogènes. Et donc, c'est quelque chose qui a également été examiné. Mais il y a beaucoup de produits chimiques dont je veux parler, comme les pesticides, les fongicides, les herbicides, les substances de nettoyage, les produits cosmétiques, les colorants, les solvants plastiques qui sont appelés perturbateurs endocriniens, ce qui signifie qu'ils ont la capacité de changer la façon dont nos hormones fonctionnent dans des conditions extrêmement minuscules doses. Et c'est la clé, des doses extrêmement minuscules. Et c'est ainsi que fonctionnent nos propres hormones. De très petites doses d'hormones ont en fait des effets importants.

Donc, lorsque vous avez ces minuscules doses de produits chimiques dans l'environnement, en particulier à certains âges de développement vulnérables, comme chez les fœtus, par exemple, lorsque certains … lorsque vos organes reproducteurs deviennent réellement. Ils se développent et le cerveau se développe. Lorsque vous êtes exposé à ces substances, vous obtiendrez quelque chose qui peut ne pas se manifester avant la puberté ou ne pas se manifester. Le cancer du sein et le cancer de la prostate augmentent le risque. Vous ne le verrez peut-être pas tant que ces personnes ne seront pas adultes. Mais certaines des origines de ces instigateurs sont en fait des fœtus. Et c'est pourquoi il est vraiment important de faire une cure de désintoxication avant la conception pour les femmes qui veulent concevoir parce que ça commence là. Nous devons vraiment regarder où commence le bébé.

Katie: D'accord. Alors, allons-y, en quelque sorte, presque peut-être sur une chronologie. Parce qu'évidemment, les parents qui s'occupent, comme les enfants, maintenant craignent que cette phase ne soit imminente. Ils n'ont pas la possibilité de revenir en arrière et de refaire la préconception. Je sais, j'ai tellement lu depuis que j'ai mes premiers-nés. J'aimerais pouvoir changer les choses alors. Donc, je veux vraiment m'assurer que nous voyons… vous savez, évidemment, nous ne jugeons ni n'essayons… .. personne qui n'est pas là. Mais commençons par là, comme dans un monde parfait, que ferions-nous avant même de concevoir pour donner à nos enfants le meilleur départ hormonal?

Dr Fine: Avant la conception, la meilleure chose à faire est de voir un médecin formé en médecine environnementale qui prendra une histoire très approfondie, y compris une histoire environnementale pour obtenir les expositions probables et où la personne habite. Il y a tellement de choses que nous pouvons faire en regardant, vous savez, avec Internet, vous pouvez rechercher des lieux par code postal et voir quels sont les principaux produits chimiques dans cet environnement. Et puis ces gens, et il devrait vraiment s'agir d'hommes et de femmes, le sperme transporte en fait des informations sur les contaminants environnementaux dans le nouveau bébé. Traditionnellement, nous nous sommes concentrés sur la mère. Et puis ces futurs parents doivent être testés pour voir quels contaminants, quels types de produits chimiques sont vraiment élevés en eux. Et donc, le programme va être conçu personnellement pour ces personnes.

Donc, ce n'est pas … Les mêmes personnes ne font pas la même chose. Il n'y a aucune raison de faire, par exemple, une désintoxication aux métaux lourds sur quelqu'un qui n'a pas de problème avec les métaux lourds, n'est-ce pas. Donc, vous voulez voir quels problèmes, quelles expositions environnementales ces gens ont afin que vous puissiez vraiment vous concentrer sur eux et vous assurer que vous faites une bonne désintoxication. Et puis dans la mesure où certains d'entre nous ont déjà eu des enfants, oh, wow, est-ce que je le sais? Parce que je suis aussi une mère, et j'ai déjà eu mes enfants. Et je les avais depuis longtemps avant que les femmes ne sachent quoi éviter, même lorsque vous vous attendiez. Et donc, quand j'étais enceinte, la seule chose qu'on nous a dit était d'éviter l'alcool et la caféine. C'était ça. Et je dois vous dire que j'ai mangé tellement de thon quand j'étais enceinte.

Et, vous savez, c'est riche en mercure. Et je me suis retrouvé avec ces enfants qui avaient le TDAH, et je me dis: "Je me demande ce qui s'est passé parce que, vous savez, je pensais que je faisais du bon travail." Mais j'ai fait une correction de cap dans l'enfance. Je les ai testés pour les métaux lourds et le mercure. Et quand j'ai vu que c'était élevé, j'ai pu entrer et faire de la chélation ou de la détoxication des métaux lourds. Et j'ai été très heureux de le faire parce que lorsque vous êtes une mère, une chose à retenir, car il se peut que beaucoup de jeunes mères écoutent en ce moment, c'est quand vous avez vos enfants à la maison, c'est le moment idéal pour travailler avec leur. Si vous avez manqué quelque chose, comme je l'ai certainement fait, pour faire la correction de cap et en prendre soin. Parce qu’une fois qu’ils ont 18 ans et qu’ils ont quitté la maison, vous savez, votre parole n’est plus l’évangile.

En tant que mère, il est beaucoup plus difficile de pouvoir revenir en arrière et de faire quelque chose. Sauf bien sûr, c'est leur motivation personnelle, alors, bien sûr, qui entre en jeu. Donc, je pense vraiment que vous avez fait une si bonne remarque. Beaucoup d’entre nous n’avaient pas cette option. Je n'en avais certainement jamais entendu parler. Et donc, vous avez juste besoin que vous ayez des enfants, et même dans vos propres cellules, à mesure que vous grandissez, vous avez toujours la possibilité de faire des corrections de cap et de revenir en arrière et de tester et de vraiment faire une plongée profonde dans ce qui pourrait être causant vos problèmes de santé particuliers. Et puis, pour pouvoir, vous savez, diminuer votre charge corporelle en produits chimiques. Il n'est donc pas trop tard.

Et aussi je veux dire, je veux que ce soit clair aussi parce que c'est ce que je vois dans ma pratique, parfois, les mères, elles viennent quand elles sont déjà enceintes. Donc, ce n'est pas un moment idéal, non? Ou ils ont attendu si longtemps pour tomber enceinte à cause de problèmes de carrière ou de problèmes financiers dont ils craignent maintenant, vous savez, de devenir trop vieux et de ne pas pouvoir concevoir. Et ils peuvent ne pas ressentir, vous savez, le besoin de prendre du temps avant de concevoir de faire des soins préconceptionnels. Et donc, ce sont de vrais … ce sont des problèmes de la vie réelle qui surgissent, mais c'est quelque chose que je recommande. Mais, vous savez, c'est quelque chose que vous devez, en quelque sorte, fixer dans votre tête avant le moment où vous êtes déjà enceinte, ou vous vous sentez, "Je suis si vieille. Je dois juste tomber enceinte. " C’est vraiment plus important, non?

Katie: Oui, exactement. Et il y a aussi un message d'espoir pour tous ceux qui écoutent. J'essaie toujours de rappeler à tout le monde, vous savez, je n'ai pas compris la plupart de ces trucs, ça vous ressemble aussi, jusqu'à ce que je sois adulte et que je souffre d'une maladie auto-immune, puis j'ai dû réparer tous les dégâts et comprendre ce qui était faux. Et donc, si nous parlons de cela pour nos enfants, même nous commencer quand ils sont des enfants est un avantage par rapport à attendre jusqu'à ce qu'ils soient adultes. Vous savez, donc à tout moment, comme le meilleur moment pour planter un arbre était il y a 20 ans, le deuxième meilleur moment est aujourd'hui. Nous pouvons toujours commencer avec ce que nous savons maintenant.

Et donc, je suppose aussi, il y a une sorte de spectre. Donc, je pense que c'est comme pour les maladies auto-immunes, par exemple, je l'ai expliqué en quelque sorte que nous avons tous un seau et vous pouvez le remplir avec un certain nombre de choses. Vous pouvez mettre des billes, du sable ou des pommes de pin, ou quoi que ce soit. Mais lorsque vous atteignez le sommet, cela va déborder. L'idée étant que lorsque vous remplissez ce seau et qu'il soit submergé, vous allez vous retrouver avec une sorte de problème et cela se manifestera différemment pour chacun de nous. Et je pense aux toxines environnementales de la même manière.

Le corps est capable de gérer de petites quantités de ces choses et il est assez résistant. Mais lorsque vous atteignez un certain niveau d'exposition, cela va bouillonner. Et donc, vous pouvez me dire si cette analogie ne fonctionne peut-être pas ici, mais c'est ma pensée avec les enfants. Et donc, si nous pouvons atténuer leur exposition et faire des choses quand ils sont jeunes pour les aider à éviter de remplir le seau en premier lieu, c'est un avantage. Ou si nous pouvons faire des choses pour les aider à sortir les choses du seau, c'est un autre avantage. Et le plus tôt nous pouvons le faire, le mieux ce sera. Mais le moment est idéal pour commencer.

Dr Fine: Absolument, Katie. Je suis d'accord. Nous appelons cela la théorie du baril de pluie. Et c'est vrai, peu importe ce qu'il y a dedans. Beaucoup de choses entrent là-dedans, les toxines environnementales y entrent, mais aussi le stress y entre, et une mauvaise nutrition y entre. Et une fois qu'il atteint le sommet, la prochaine chose, peu importe ce que c'est, s'il déborde, c'est ce qui va déclencher la maladie. Et donc, l'idée, cela peut être super spécifique si vous le testez et le recherchez attentivement, mais aussi, la théorie dominante est que tout ce que vous pouvez faire pour abaisser votre seau serait utile, et commencer à tout moment est utile.

Et en passant, même si vous, vous savez, faites très attention à votre grossesse et à votre enfance, car nous vivons et accumulons des années, et notre terre continue d'être polluée, même lorsque nous sommes prudents, nous accumulons toujours une charge corporelle de produits chimiques. Et donc, il devient nécessaire d'en faire une partie de votre vie quotidienne, mais aussi, de temps en temps, de faire une cure de désintoxication et d'alléger cette charge corporelle avant qu'elle ne déborde. Ou beaucoup de gens attendront d'avoir la maladie réelle, par exemple, auto-immune ou quelque chose, puis ils iront de l'avant et le feront, ou ils auront un cancer ou quelque chose comme ça. Mais ce n’est pas fini. Et donc, c'est quelque chose que nous devons vraiment mettre dans notre boîte à outils et à l'arrière de notre tête que c'est un domaine auquel nous devons prêter attention tout au long de la vie.

Katie: Absolument. D'accord. Alors, approfondissons les chapitres, en particulier pour le sous-ensemble de parents qui me posent ces questions par e-mail ou par message direct, qui veulent savoir, vous savez, si mon enfant … peut-être qu'ils ne s’y attendaient même pas, mon l'enfant est à ces âges plus jeunes et commence à montrer des symptômes de puberté précoce potentielle. Par exemple, que doivent-ils savoir sur les perturbateurs endocriniens, alors expliquez-nous ce qu’ils sont et où ils se trouvent le plus souvent lorsque nous parlons de nos enfants?

Dr Fine: D'accord. Parlons donc des spécificités de la puberté précoce. Je dirais que deux des plus gros contributeurs à cette puberté précoce sont le BPA et les phtalates qui sont des plastifiants. Donc, toute la catégorie des plastiques est quelque chose sur laquelle je vais me concentrer ici. Et je vais en parler séparément, mais je vais juste vous dire quelques-uns des endroits où ils se trouvent. Les jouets pour enfants contiennent des phtalates, comme ce canard en caoutchouc dans le bain. Ces jouets en caoutchouc souple sont des phtalates. Le rideau de douche de votre salle de bain, s'il est en vinyle, il contient des phtalates. Et le problème avec les phtalates, c'est qu'ils ne sont pas liés à ce matériau sous-jacent. Ils tombent constamment dans l'air. Et donc, même votre poussière dans votre maison contient des phtalates.

Et donc, croyez-le ou non, Katie, c'est si facile et gratuit à faire pour tout le monde. Mais nous devons dépoussiérer plus souvent et plus soigneusement dans notre maison, ce qui réduira les toxines environnementales. Vous ne croiriez pas ce qu'il y a dans votre poussière, d'accord. Et puis dans nos produits de nettoyage, nous avons également des phtalates et nos produits de soins personnels car les phtalates sont également utilisés comme encens, comme fixateurs de parfum. Et donc, le moyen le plus simple de le savoir est de consulter la liste des ingrédients. Et si vous voyez le mot parfum ou parfum sur la liste des ingrédients, c'est votre indice que ces substances contiennent probablement des parfums. Vous ne verrez jamais de phtalate sur une étiquette de quoi que ce soit. Il n'est tout simplement pas nécessaire d'être répertorié. Les parfums sont un secret commercial protégé, et le mot parfum peut cacher jusqu'à 80 ou 100 produits chimiques différents et vous ne savez pas vraiment ce qu'ils sont, d'accord. Alors, permettez-moi de passer en revue quelques-uns de plus, puis nous reculerons un peu. Donc, cela couvre assez bien les phtalates.

Et puis aussi, je veux parler des assainisseurs d'air plug-in. Tous ceux qui écoutent devraient juste après avoir entendu cela, ils devraient juste les débrancher et les jeter car ils contiennent des phtalates. Ils contiennent du formaldéhyde, qui est cancérigène. Ils contiennent du benzène, qui est un autre cancérogène. Et ils ne font que les émettre dans l'air. Et donc vous les respirez dans votre corps. Les phtalates peuvent également être absorbés par voie transdermique. Donc, si vous avez un émetteur de parfum dans votre maison, même ces petits bâtons que vous mettez dans le pot de sens, si votre peau est nue, et vous êtes … et c'est … Je veux dire, vous ne pouvez même pas le voir, mais vous absorbez ce genre de choses de différentes manières.

Quand vous allez dans un grand magasin et que vous entrez, vous avez les vaporisateurs de parfum, et je déteste ça. Et donc je dis toujours: "Non, merci." Et je me sens assez vertueux à ce sujet. Mais j'ai découvert il y a probablement trois ou quatre ans, que même si vous-même n'en aviez pas mis sur votre propre peau, marchant simplement dans ce nuage de parfum, chaque centimètre de votre peau qui a été exposé vous absorbait ce qui signifie parfum c'est comme la nouvelle fumée secondaire. Si vous êtes assis dans un bureau, par exemple, et que vous ne portez pas vous-même de parfums parce que vous ne voulez pas des effets perturbateurs endocriniens des phtalates, mais disons que vous êtes… les autres personnes dans le bureau portent des parfums … Et ce n'est pas seulement du parfum, le parfum est évident, le parfum et l'après-rasage sont évidents, mais c'est un déodorant pour les aisselles. C'est une lotion pour le corps. C'est du maquillage. C'est de la laque. C’est beaucoup d’autres choses.

Et donc, si quelqu'un dans votre bureau le porte, vous êtes exposé même si vous-même n'y avez pas consenti. Et vous avez été suffisamment éduqué pour dire «Non», et vous utilisez des produits non parfumés comme du détergent à lessive, des draps de séchoir, toutes ces choses contiennent des phtalates. Nos maisons sont simplement pompées par des produits chimiques perturbateurs du système endocrinien qui contribuent à de nombreuses choses. Non seulement la puberté précoce, ils contribuent à… ils font grossir. Ils vous prédisposent au diabète et à d'autres problèmes de santé.

Et je voulais également mentionner que la Société endocrinienne, qui est la plus grande association professionnelle d’endocrinologues médicaux et de recherche au monde. Ce sont donc des médecins très conventionnels, et même ils se sont ralliés et ils considèrent la réduction des impacts chimiques perturbateurs endocriniens comme l'un de leurs objectifs de santé publique les plus élevés. Donc, quand ils sont sortis avec ça il y a quelques années, vous savez, c'était assez profond que cela soit reconnu partout.

Alors, l'autre dont je veux parler est les bisphénols, le bisphénol A, le BPA. Et le BPA fait également partie du plastique et prédispose à la puberté précoce. Et on le trouve dans les réservoirs d'eau en polycarbonate. On le trouve dans les reçus thermiques. Les recettes thermiques en sont en fait une très grande source. Et tout comme les phtalates, ce produit chimique n'est pas lié très étroitement au matériau sous-jacent. Et juste le toucher, cela a été prouvé dans des études, en quelques secondes, si vous prenez le sang de cette personne qu'elle a, en quelques secondes, pas beaucoup, vous avez du BPA dans la circulation sanguine. Ainsi, les choses sont facilement transférées, le BPA se transfère de la réception thermique sur votre peau, dans votre corps. Et si vous avez utilisé un désinfectant pour les mains avant de manipuler le reçu, vous obtenez environ 10 fois plus de BPA dans votre sang, car le désinfectant pour les mains contient des éléments qui sont connus pour améliorer la pénétration.

Et c'est quelque chose à laquelle il faut penser ces jours-ci parce que l'utilisation de désinfectant pour les mains a augmenté. Alors, où trouvez-vous les recettes thermiques? Vous les trouverez à peu près partout, à l'épicerie, à la banque, au bureau de poste, si vous obtenez des reçus à la station-service, vous savez, des billets d'avion. Ils sont à peu près partout, des fast-foods, d'autres restaurants. Mais voilà, nous n'avons pas à les accepter. Alors, dites simplement non. À moins que vous n'achetiez quelque chose que vous pourriez avoir à retourner, vous savez, vous pouvez simplement dire, avez-vous besoin du reçu pour votre repas au restaurant? Prenez-en une photo sur votre téléphone ou envoyez-la par e-mail. Ce n'est pas… ça ne sert à rien de prendre ces choses.

Et puis l'autre problème pour les femmes en particulier, c'est lorsque nous remplissons ces reçus dans nos sacs à main, que le BPA vient de se détacher et de toucher tout dans votre sac à main. Et lorsque vous enfoncez votre main dans votre sac à main pour trouver votre téléphone portable, ou vos lunettes, ou votre portefeuille, chaque fois que vous mettez votre main dans votre sac à main, vous ne faites que vous enduire les mains de BPA. Et donc, je vais laisser cette astuce ici en ce moment, donc je ne l'oublie pas. Mais ce que mes patients font, ce sont les femmes, je les fais vider leur sac à la maison, je me débarrasse de tous les reçus, je prends un chiffon humide avec de l'eau chaude, j'essuie l'intérieur du sac, j'essuie tout, tous les … Le portefeuille, le téléphone, le kit de maquillage, tout. Et puis, prenez un sac Ziploc ou quelque chose comme ça et mettez-le dans votre sac à main. Et si vous devez prendre un reçu, mettez-le dans votre sac Ziploc afin de ne pas toucher à quoi que ce soit d'autre dans votre sac à main.

Maintenant, pour les hommes, ils découvrent que, vous savez, la même chose se produit. L'homme le met dans son portefeuille. Ainsi, l'argent est désormais contaminé par le BPA et le BPS. Donc, vous savez, c'est quelque chose que l'évitement est vraiment la clé ici. Vous devez être très prudent et conscient du BPA. C'est insidieux. Le CDC suit les produits chimiques dans notre sang depuis des décennies. Et au dernier décompte, c'est comme si le BPA était présent dans 95% des Américains, même si leur demi-vie est assez courte. Donc, si elle a été trouvée dans 95% des Américains, cela signifie simplement que nous sommes exposés de manière si omniprésente que vous pourriez prendre notre sang à tout moment et que nous l'aurions simplement parce que, vous savez, les choses auxquelles nous avons été exposés peut-être deux jours il y a, c'est parti. Mais maintenant, ce à quoi nous avons été exposés aujourd'hui, maintenant c'est là-dedans.

Donc, l'histoire du BPA que j'ai eue… vous savez, j'ai un patient, nous devons être très prudents parce que parfois je reçois des patients qui regardent certaines choses dans leur environnement, comme l'approvisionnement en eau et qui disent: «Je peux faire mieux. " Oui, nous pouvons tous faire mieux, non. Alors c’est bien. Et puis ils le commandaient à l’une des stations de purification de l’eau, je ne vais pas les nommer, qui les livreront à votre domicile régulièrement. Et il est purifié, puis vous pouvez rechercher l'eau sur leur site Web et voir ce qui s'y trouve et ce qui n'y est pas. Et c’est vraiment intéressant. J'ai regardé cette eau en particulier, c'était en fait … c'était une assez bonne eau. Mais tous les conteneurs étaient en polycarbonate, BPA. Et donc, vous ne savez pas combien de temps cette eau, cette bonne eau, vous savez, combien de temps elle est restée là-bas à toucher le BPA qui y pénètre.

Quand ils sont sur ces hot-dogs livrés, vous ne savez pas combien de temps ils sont là-bas. Vous ne savez pas combien de temps ils se sont assis sur une étagère dans l'entrepôt avant même qu'il ne vous soit expédié. Et ce qui est intéressant, c'est que j'ai appelé l'entreprise pour en parler, essentiellement pour leur demander s'ils savaient que ce n'était pas une bonne idée, et ils ont essentiellement dit: «Oui, nous savons que nos conteneurs contiennent du BPA. Cependant, nous ne pensons pas qu’il y ait là un problème de santé. Et donc nous sommes … vous savez, nous allons toujours l'utiliser. " Et donc, ils n'ont pas vraiment rattrapé la science. Et c’est vraiment, malheureusement, maman, c’est à nous d’être notre propre FDA et de pouvoir mieux discerner ce que nous permettons à nos foyers. Et pour que… donc, l'idée d'obtenir de l'eau purifiée est une bonne idée. Il y a tellement de merde dans les eaux.

J'ai un tout … j'enseigne la médecine environnementale aux médecins. Et l'un de mes… l'un des entretiens sur lesquels j'ai eu le retour le plus positif est celui sur lequel j'ai fait: «Qu'est-ce qu'il y a dans notre eau?» Vous ne le croiriez pas. Mais de toute façon, avec de l'eau, vous ne voulez pas boire d'eau en bouteille, quelle que soit la qualité de l'eau que vous pensez être à l'intérieur. Vous voulez avoir de l'eau dans une bouteille en verre. Et c'est vraiment important. Et c'est quelque chose qui, en tant que famille… et au fait, quand j'étais une jeune mère, je ne le savais pas. Et c'est donc quelque chose qui a été ignoré. Mais heureusement, j'ai finalement pu obtenir un système d'eau par osmose inverse et ne pas m'en inquiéter. Et donc, nous devons juste… comme l'a dit Katie, il suffit de commencer là où vous êtes. Il n'y a aucune valeur à dire «Oh, malheur à moi… je l'ai mal fait». Non, vous commencez simplement où vous êtes. Et vous prenez la meilleure décision, puis vous avancez.

Katie: Exactement. Eh bien, et on dirait que je vais juste sauter sur la note d'eau parce que je pense que vous avez raison. Et j'ai des articles à ce sujet que je lierai également dans les notes de l'émission sur wellnessmama.fm. Et je sais que vous avez aussi des ressources. Donc, ceux-ci seront tous liés dans les notes du spectacle. Mais quand j'ai commencé à apprendre à ce sujet, se débarrasser du plastique peut sembler si écrasant. Et je suis un grand fan de la règle des 80-20. Donc, pour moi personnellement, je me suis rendu compte, sur la base des recherches actuelles, que les plus grandes sources d'exposition, comme vous l'avez mentionné, sont l'inhalation par l'air, et notre approvisionnement en eau, et en particulier les bouteilles d'eau en plastique, qui sont également horribles pour la planète. Nous avons donc priorisé l'achat d'un filtre à eau, en fait un filtre pour toute la maison que nous avons à ce stade, et sous le filtre de l'évier, et le passage à l'utilisation de bouteilles d'eau en métal réutilisables, qui sont également beaucoup plus respectueuses de l'environnement. Et c'est un changement qui fait une grande, grande, grande différence.

Et donc, si nous pouvons simplement cesser de boire du plastique jetable à usage unique en général, c'est une chose énorme. Nous mettons également des filtres à air dans notre maison et n'utilisons pas de désodorisants, bien sûr, et passons à des choses comme sans plastique dans la cuisine. Et j'ai des ressources pour aider les gens à traverser tout cela. Mais encore une fois, c'est comme tout changement incrémentiel que vous pouvez apporter dans ce domaine est un gros problème, surtout quand nous parlons d'enfants. Et cela ne signifie pas que vous devez, vous savez, tout faire du jour au lendemain. Cela peut certainement être un processus, mais il est important d'en être conscient, certainement.

Dr Fine: Ouais. Et donc, c'est ce sur quoi vous voulez vous concentrer lorsque vous avez des enfants à la maison, je pense que nous voulons revenir à comment vous … que faites-vous avec ces enfants qui ont une puberté précoce? Vous devez regarder, "Oh mon Dieu, je dois appeler cette seule entreprise." Eh bien, peut-être pas par son nom. Mais je pense que nous devons regarder de plus près ce qui est dans nos maisons parce que c'est là que vous, les mères, c'est là que nous faisons le plus de différence. La maison est notre domaine. Et nous sommes ceux qui sont capables de l'installer comme nous le souhaitons. Et donc, nous voulons vraiment … comme vous l'avez dit, Katie, nous voulons vraiment éliminer tous les plastiques et tous les parfums.

Honnêtement, je pense que les plastiques et les parfums de notre maison, ces deux-là… et plus de poussière, parce que je n'ai même pas parlé des retardateurs de flamme et de toutes les autres choses qui sont dans la poussière de votre maison. Mais je crois que, épousseter deux fois par semaine, se débarrasser du plastique, se débarrasser de tous les produits parfumés dans votre maison et manger bio, ces choses ensemble seront vraiment importantes pour limiter les choses chez vos enfants qui sont des perturbateurs endocriniens. Et nous n'avons pas vraiment parlé de pesticides, mais je veux ajouter quelque chose ici. Il a été démontré que les pesticides réduisent le QI des enfants. Et dans le règne animal, elles voient des grenouilles hermaphrodites et arrivent à cause de l'effet féminisant.

Nous ne parlions pas trop des garçons. Mais nous avons un double problème avec la puberté précoce chez les filles et la féminisation des garçons via des produits chimiques dans l'environnement qui agissent comme des œstrogènes. Et donc, les pesticides sont l'un des véhicules qui font cela. Mais aussi, les phtalates se féminisent chez les garçons. Et les études montrent que les nourrissons de sexe masculin ont changé les organes génitaux masculins. Et la façon dont cela a changé, c'est de montrer une féminisation de ce bébé mâle qui, vous le savez, dans notre public de mères qui ont déjà des enfants, qui peut ne pas être pertinent en ce moment, mais je vais vous dire où cela est pertinent.

Mères, avez-vous remarqué qu'elles vendent maintenant à nos adolescents? Ils commercialisent ces produits, ces produits parfumés pour le corps. Et le marketing suggère très, très fortement, par exemple, que, vous savez, si les garçons utilisent ces produits, ils peuvent avoir non seulement une fille, mais deux filles. Je veux dire, j'ai ceci dans mes diapositives pour mes médecins, c'est vraiment sauvage. Et ces produits, si vous les regardez attentivement, ils contiennent non seulement des phtalates, ils sont si fortement parfumés, ils contiennent beaucoup de phtalates. Et les phtalates diminuent la testostérone. Donc, vous ne pouvez pas … ce problème peut ne pas conduire à une puberté précoce chez un garçon, mais le manque de testostérone conduit très certainement à un développement masculin anormal.

Et donc, c’est autre chose que nous voulons considérer chez nous. Nous voulons penser à la diminution du nombre de testostérone et de sperme. Et, je veux dire, les organes et systèmes reproducteurs des garçons et des filles sont attaqués depuis un certain temps. Et nous commençons à peine à en voir plus. J’ai écrit un article il y a quelques années pour Thrive Global, dans lequel j’ai essentiellement… le titre, si vous voulez le chercher, est «Le conte de la servante devient une réalité». Parce que c'est une émission de télévision primée aux Emmy Awards qui montre ce qui se passe quand ils polluent leur environnement avec des pesticides et des produits chimiques. And they are now having trouble reproducing.

They have to get the handmaids in to be…someone who has been proven to have been able to carry a child. Basically they’re outsourcing the baby-making, right? And this show is incredibly popular. And it boggles the imagination because people act like it’s entertainment, but it’s really not because this is what we’re seeing in our patient population. We’re seeing a rise in infertility and a rise in assisted fertility techniques. And we’re seeing a rise in birth defects and a rise in, you know, developmental problems in our children. And so, all of this is stemming from these chemicals that have insidious negative implications at teeny-tiny doses, but that we’re getting those teeny-tiny doses all the time.

And that’s why, Katie, I wanna…you did say something that I do wanna kind of pounce on here. Air filters. Love air filters. 20 years ago when I started practicing medicine, I used to recommend them for my asthmatic patients. Not anymore. I think everybody should have them in their homes, in their bedrooms, in their children’s bedrooms. So, at least when you’re sleeping, you are able to filter out many of these things. We do not have good air. And the air in your home is between 5 and 10 times more toxic than your outdoor air, which is super toxic, and that’s because your home is off-gassing a lot of different things.

But that’s…we’re getting a little bit away from what we were talking about. But I wanted to bring that in too because you mentioned it. So, air filters, avoiding plastic, avoiding scented products, dusting really well, vacuuming with a really good vacuum cleaner. Most of them are just, I don’t know if you’re aware of that, they are just…you vacuum and then it’s like the dust just kind of goes out of the bag. You’re not…you’ve gotta have a good HEPA filter in there, so that when you are vacuuming you are truly getting rid and capturing the dust particles because the dust in your home is toxic. And then pesticide-free is something that you want to also focus on.

Katie: Totally agree. And I think, when it comes to endocrine disrupters and hormones in general, you know, getting rid of the bad stuff is a very important, big huge part of the equation. And then once you tackle that step, it’s then figuring out ways to support the body as well. Because I think it’s a balance when you’re talking about holistic health of removing the bad and then giving the body the good. And so, I think that’s another key area I would love to talk about and hear your thoughts. And a few of the things I’ve noticed and I do have kids in the almost puberty age, I haven’t had any, like, make that jump yet, we’re right on the cusp of it.

And so, thinking of things like supporting the body nutritionally with tons of micronutrients during that time, especially we know things like leafy greens bind to extra estrogen in the body. So, we wanna make sure our kids are getting a wide variety of different sources of micronutrients from ideally fresh local produce whenever possible. And just being cognizant of them getting enough nutrients because puberty, of course, is a time of increased demand on the body and very rapid growth. But I’m curious if you have any dietary or supplementation recommendations for both supporting kids from not going through puberty too early, which of course, you know, avoid processed foods and foods that contain plastic, like we talked about, but then also when it is the right time for them to go through puberty, how can we nutritionally support them best through that process?

Dr. Fine: I recommend, and this is kind of an area that I didn’t focus on too much before, but when I said no plastic, that includes processed foods that are packaged in plastic. Because in Puerto Rico years ago, they were finding premature puberty in female girls. They were finding little girls sprouting breasts, and getting their periods at 2, 3, and 4 years old. So, that is way worse than what we’re seeing here, right? And so, they tested these girls in Puerto Rico, what on earth is causing that? And they discovered it was phthalates, okay. And so, what they discovered, they had to kind of be detectives and say, “Well, where are the phthalates coming from?”

And one of the things they concluded was that Puerto Rico is an island, everything is shipped in, and everything is shipped in covered in plastic, plastic, plastic, plastic. So, your food being covered in plastic, your meats, your fat, fatty products like meats are being covered in plastic. You want to eat fresh. Well, okay, let’s just go back to the meat. If you’re buying meat, I recommend buying the grass-fed organic kinds of meats from the kind of place where it hasn’t been sitting there in a case wrapped in plastic styrofoam on the bottom and plastic on top. Go to the kind of store that is just sitting open in a case. And then you can wrap it, or the butcher will wrap it in a butcher paper. And then, you know, you take it home and you cook it. And then that way, it’s not just sitting in all of those wrappings of plastic for so long. So, I do recommend that.

Whole foods, fresh fruits, and vegetables for sure. I see that the children today are not really getting very many. And the problem is, as you alluded to, our detoxification systems in our bodies, they run on nutrients. The nutrients are the cofactors that…we have detoxification enzymes in our bodies, and if you are nutritionally deficient in some of them, they’re just not gonna run. And so, by saturating their diets with the micronutrients and the greens, in particular, I really like the dark leafy greens, but I really like broccoli, garlic is really good for supporting detox enzymes. I’m not a big fan of a lot of kale because kale is high in thallium, which is a heavy metal. And I’m seeing that the people who are eating a lot of green smoothies, because, of course, I test my patients, right? And so, a lot of the green smoothie eaters are coming up super high in thallium. And thallium is a very toxic heavy metal, and it’s in our organic and commercial kale now.

And why is it there? Because certain chemicals are polluting the agricultural water. And when you say a vegetable or fruit is being grown organically, those organic standards do not include the kind of water that’s being used. So, I’m having people be careful with kale right now. But I do love the isocyanides, I like the cruciferous vegetables. I like the cauliflower, the garlic, the berries are always really important, anthocyanidins and berries are really important for detox and good health. And so, your colored, I just said colored vegetables and I just realized cauliflower is white. The colored fruits and vegetables are what you really want to emphasize but cauliflower, it turns out, is a superfood, so don’t let the white color fool you. Just make sure you get plenty of other colored fruits and vegetables in there as well.

And then I have people stay away from sweetened drinks, even fruit drinks. I don’t like…I think having kids drink predominantly water is the way to go, purified water. And by the way, we need…your liver requires water to detoxify properly. And if you are dehydrated, you cannot detoxify properly. And I see a lot of people just not drinking enough water. I would have to say, most of the people I see are dehydrated. And so, let’s not forget that because that’s so simple, make your kids drink water.

So, did you have any other questions about the food? And then, of course…oh, one more thing, I do wanna say this, the food supply has gotten contaminated as well, not just with pesticides and herbicides. Do you know that the almonds are now being fumigated with propylene oxide? And I test for that. And so, I see that in my patients too. I just…it is just kind of criminal, people are eating almonds thinking they’re good, that there’s FDA requirement, that they’ve gotta be fumigated and that’s kind of a nightmare. So, you have to be…you have to really do your homework and find the clean foods.

And sometimes the animal foods are the most highly contaminated with something called POP, persistent organic pollutants like PCBs. And so, you want to make sure that even if you are a meat-eating family, you want to make sure that those meats, like if you’re gonna give salmon, it’s gotta be wild salmon because the farm salmon is the highest source of PCBs in the diet. And butter is the next one. Butter, the epidemiologists, when they go into a new area and they want to sort of get a quick and dirty idea of how much PCBs are contaminating that area, they will test the local butter. And that would be something that’s not dependent on whether or not that butter is organic. Because it’s not a pesticide, it’s something that is, even though PCBs have been banned since the ’70s, they’re in our earth’s soil and water, and the cows are eating grass off of the earth.

So, it’s not something that just getting organic butter is gonna make sure you don’t get any PCBs. So, animal products are the high…and they’ve shown this in all the…when they look at women who are vegan versus women who are not, one of the big differences they see is persistent organic pollutants. The vegans who aren’t eating animal products are really far cleaner from that one thing. So, you wanna make sure there’s plenty of plant foods in the diet. And if you’re going to eat the meat, you want to get as clean as you can with as few wrappings as you can.

Katie: Exactly. Ouais. I think those are all very, very important tips.

This episode is sponsored by Everlywell, at-home lab tests that you can get without a doctor’s order! I’ve used many of their tests and I like to recommend a couple that have been especially helpful. They have an at-home allergy test for 40 of the most common allergens using the same CLIA-certified labs used by Allergists/Doctors. The labs are reviewed by an independent physician and this lab test measures IgE levels of common allergens including pet dander, mold, trees, grasses, and more. But you can do it from your own home and through a finger stick. I also really like their food sensitivity tests that test for IgG reactions. This was a big key for me in my health recovery, as there were foods that didn’t show up as an allergy that were causing inflammation. I used an elimination diet, but this food sensitivity test also filled in the missing piece of the puzzle for me. Through healing my gut, I’ve been able to remove all sensitivities except for eggs. Finding out I was highly sensitive to eggs made a huge difference for me, as I ate them often as an inexpensive protein source. I feel so much better now that I don’t eat eggs and I would never have known that without this test! I also use their at-home Vitamin D test to keep an eye on those levels. Check out all of their tests at wellnessmama.com/go/everlywell. Use code MAMA10 for 10% off orders

This episode is sponsored by Joovv, a natural red light therapy in your very own home. We may not think of light when we think of essential nutrients that our body needs, but light is absolutely necessary! This is the reason I go outside as soon as possible after waking up in the morning, and the reason I spend time in front of my Joovv. Light is energy and our bodies need light in certain forms in order to sustain healthy cellular function. Red light in particular, especially in certain wavelengths, has very specific benefits for hair, skin, and cellular energy. I like Joovv because they are third-party tested for safety and performance and use a Patented modular design which allows you easily treat your whole body in under 20 minute and lets you use anything from a small system to a larger system that you would find in a Chiropractors office. Joovv uses clinically proven wavelengths of light that provide energy to the body. They have Bundle pricing discounts which allow you to save more money when purchasing larger setups. Get free shipping at joovv.com/wellnessmama and use code WELLNESSMAMA for a free gift!

Before we move on, just to kind of piggyback on what you just said. I think a couple of other areas as parents that we can focus on that are really helpful are, one area right now of emerging research is, for instance, light exposure. And this is an area people tend to maybe discount because we can’t see the immediate effects or feel them as drastically as what we can feel what we eat, but there’s all kinds of research about exposure to artificial light at certain times of day impacting hormone levels. And also lack of exposure to natural light, and how that can affect proper hormone patterns. And this is true in adults and also in children.

And so, I always try to mention this to parents because if you were talking about young children, fixing light patterns can really help their sleep quality and how long they sleep. If you’re talking about teenagers, same thing, but it can also have an impact on those hormone shifts. And then for us as adults, we can see, and eye measuring can see differences in sleep quality. So, a tip there, I say is if possible, get outside and get your kids outside for at least half an hour as soon as possible after waking up because that natural light can signal important receptors in the back of the eye that are really important for not just circadian hormones like melatonin, but also for the proper hormone cycles, whether it be in children or adults.

And the same thing with avoiding artificial light at night. So this is another form of indoor pollution that often gets ignored, but when kids are getting exposure to blue light late into the evening, it confuses their body’s natural hormone responses. So, avoiding screens, using natural forms of light that don’t have blue light after dark, that’s been another key that was really helpful to us. I’m curious if you have any tips as well for exercise because we know the stats that kids today are not moving as much as kids in previous generations, but then there’s also evidence that, you know, too much exercise too young can be harmful. So, when we’re talking about balancing hormones and supporting kids in these different ages, any advice for what types of exercise to focus on with them?

Dr. Fine: Oh, the exercise thing kind of plays right into what I said at the beginning of our talk where rising levels of fat and obesity is also contributing to precocious puberty. And so, it’s very true once they took the physical ed out of the school, and the kids got really invested in their devices. Childhood Education has really dropped off a cliff and I don’t think that’s healthy. And by the way, you know, exercise is good for…it’s good for brain development, and it’s good for so many different things. I think, one of the things I’ve seen as a mother too is that the kids who…right now I’m talking girls, most girls and boys do some sort of sport when they’re young like soccer. And what I noticed in the girls who once they hit puberty, they stopped and didn’t pick up anything else, versus the ones who stuck with it or picked up a different sport, the girls who stopped are the ones who, honestly, by the end of high school they were already kind of plumping up, right?

And if you look back over, you know, my childhood, for example, there just wasn’t…kids just played from the time…they had recess at school and then they played from the time they got home till it got dark. There was so much exercise in a day. And I believe, as human beings, we evolved on a lot of exercise. Now, it wasn’t…as you alluded to, it wasn’t like training for marathons every day, that’s too much. But it was movement. And it was outside in the sunlight because I am seeing that research on natural sunlight on our skin. And it is very important not just for vitamin D, but those that full-spectrum lighting from the sun has health benefits that we’re just now beginning to understand.

So, I’m a big advocate of kids spending a lot of time outside playing. It might not even be a sport, but you can play outside when you’re little. It could be a sport. I don’t like sports with the head injuries, like the heading in soccer. I’m not a big fan of head injuries, like, from football or soccer or things like that. But having said that, I like soccer because, you know, there’s running and kicking, I think that’s a good sport. So, I think it should…if they’re not athletically inclined, I think riding a bicycle or playing outside is highly, highly recommended. And by the way, exercise is important for detox as well. It’s part of the things that you’re increasing circulation. Hopefully, there’s some sweating and that’s how you can dump some of your toxins out. But exercise and sunlight are very, very important.

The blue light thing is really key too because the kids are staying on their devices late into the night, and then that messes up their sleep. And you’ve got to have proper sleep. At any stage in your life, you’ve gotta have proper sleep or your body doesn’t work right. Guess what’s one of the things our bodies do in sleep? They detox. There’s no…they don’t have to metabolize or digest your food. They don’t have to, like, send energy to your limbs to move. Your body is working on detox while you sleep. Your skin, your brain is detoxing while you sleep. And so, we have to naturally maximize our body’s ability to detox on its own, as well as avoid the things that we know are gonna make us go in the wrong direction. And then thirdly, we need to buckle down and just, you know, get the proper guidance to do a really good detoxification several times, I would say, in your life.

Katie: Definitely. Yeah, I definitely agree with that. Are there any supplements offhand that come to mind that can help either with avoiding precocious puberty or that are helpful during puberty? And I know, I got one question from a reader. There’s an additive called inositol I think that’s used in certain teen multivitamins, and if that’s safe or recommended or not? I know my default with my kids right now is to focus on just gut health, so I give them high-quality probiotics and prebiotics. And then also, just supporting again from a nutrient perspective with as much whole foods as possible, and making sure they’re getting enough protein which supports proper hormones, but any other suggestions you would make?

Dr. Fine: You know, it’s really difficult to make a broad-spectrum recommendation for supplements. Because when I see children in my practice, it’s like they’re coming to me for a reason, and so everything I do is very specific to that one person. And so, to come up with something broad-spectrum and say everybody should take this. Really, I think, a probiotic is a good idea, Katie. I think gut health is super important. But beyond that, I’m a little bit…especially with the kids, I really like to push the good food, the nutritious food like you are. I really like to push that and not… I remember using, like, powdered greens, you know, with my kids and powdered fruit. I did use something like that. But without knowing what… I mean, the kids today are really having a lot of health challenges. And so, a lot of them could benefit from supplements. But to just say every kid, every preteen or teen needs a certain supplement, I don’t think I would be comfortable with that. Except for probiotics, I think that you could make a strong case for that. And, you know, as long as it was a really good one.

Katie: Absolutely. And I will also say one that I do with my kids, I order at-home tests for vitamin D. So, even if you’re not, can take the kids in for a full workup which I actually would recommend that as well, but I do test all of my kids for vitamin D and then make sure they’re either getting in the sun or getting vitamin D. Because we know vitamin D is actually a pre-hormone, not just a vitamin, and so that one seems extremely essential for proper hormone regulation. I’m guessing you probably see that in your patients as well, low vitamin D levels correlating with hormone issues.

Dr. Fine: Well, what I see, I’ve practiced in Arizona and Southern California for my whole 20-year practice. And I just was so shocked to see how low everybody’s vitamin D was. I just, I mean, we’re in sunny areas, I just can’t understand it, except that nobody’s outside. But, yes. Yes, I have seen that and there are other issues with low vitamin D having to do with immune status and immune health that are also very important. I’m curious with your…well, you probably don’t wanna say, but the vitamin D issue is such a conundrum because I will tell you this, in Arizona, I used to have my patients commit to 10 minutes of sun on as much skin as they could bear around noon, which is a certain time of the day when certain rays were at its highest.

And, you know, 10 minutes, that’s not a lot. And, much to my surprise, when I retested them, it didn’t really bring it up. And I just found that shocking, that the vitamin D level… So, I will say that I’ve had to supplement lots…probably most of my patients with vitamin D supplementation, even though I theoretically and philosophically would rather people get it from the sun. For some reason, I’m not seeing sunlight producing the levels of vitamin D that I would like to see in people. And I mean, I’ve seen levels as low as 17 in my cancer patients, right? You know, that’s pretty low.

Katie: Yeah, I think this is definitely something that’s epidemic. And I know it’s controversial, but I do spend time daily in the sun, not ever to burn, but just to get vitamin D. And I think healthy sun exposure is really important. And I do that with my kids as well. But I’m also, I will supplement with vitamin D, and also along with it, vitamin K at times just if their levels are low. Just because I know how important that one is for the immune system, for hormones, for so many aspects of that. And we’re getting really close to the end of our time. We might have to do a whole other episode just on precocious puberty at some point, but I know there’s a lot…the other aspect of this that’s not just specifically health and lab-related is, how can we support our kids in this age with body image and emerging from puberty with a healthy body image on the other side? And I’m curious how you navigated that with your own kids, especially since I’m still in this phase and haven’t really figured it out totally myself yet.

Dr. Fine: Oh, that’s such a good subject. Oh, that is so, so tricky, because we’re fighting media portrayals of unattainable…especially for the girls, unattainable body images. And the girls are starting to think they’re fat as young as age 8 or 9. So, I have a daughter and a son, so I got to do both. I really…how did I do it? I just never focused on…I tried to build body confidence by looking at and praising how well the body works, like “Look at you run. Look at you go. Oh, you wanna take karate?” Really praising how the body functions as opposed to how it looks. And so, there really wasn’t in my bringing up my kids, there really wasn’t…I didn’t really emphasize, “Oh, you look so beautiful today.” Droite? I didn’t really talk about. I didn’t really say that. I focused on other attributes.

And I think I did it on purpose because I know that even when I was growing up, there was all kinds of body image, and anorexia, and bulimia, and all of this stuff, and it seems to start…well, years ago, it started in teenagerhood, but now it’s like preteens and young teens are starting, men and women are starting to have these unrealistic ideas of how their body should look. I think that the media today is more accepting of diverse body types than ever before. And I think that’s really a good thing. But I would just focus on body functionality, body health, you know, other things instead of, “Did you gain weight?” You know, “That dress is looking really tight on you.” I would never point that out to a girl.

Katie: For sure. I have taken the same approach with my daughters and my sons. I’m just focusing on the body being an amazing, incredible tool and like a machine that we can use to do incredible things versus how it looks. And it’s sad, but I had to realize this and learn this lesson as an adult over even the last few years, I would say is when I finally actually learned it and started to love my own body for what it can do and not just how it looks, or what I perceived as how it didn’t look, how it was supposed to. And that’s even after growing six babies from scratch in my body, and all of these other things it had done. It took me being that old and working through a bunch of trauma to get to that point where I could actually appreciate it. So, I think the mindset piece is key as well. And hopefully, giving our kids a foundation to respect their bodies and to treat them well out of respect and love, not to pry them out of lack, it’s a big key.

Dr. Fine: Yes, I agree. Bon travail.

Katie: Awesome. Well, our interview has flown by. I know that you have a gift that you wanna give to the subscribers which I will put in the show notes that I don’t say your email or anything out loud and that you also have a course all about detoxification for people who this is very top of mind for whether it be preconception or precocious puberty, whatever it may be. So, those links will be in the show notes at wellnessmama.fm. And I know you’re also available online and at drannemariefine.com is that right?

Dr. Fine: Yeah, drannemariefine.com, that’s my website. And, yeah, I’m offering a complimentary 15-minute call to see if this is a good fit for exploring how a personalized detox can work for you. I’m also, on my website, I just wanna point out that my…the book that I wrote and the products that I have are in the realm of clean beauty. So that’s another passion for me, and something I didn’t bring up so much with the boys and girls. But, wow, if they’re putting stuff on their face, the girls’ makeup, especially the teen makeup is very toxic. And you’ve gotta take a really strong look at that. And the boys’ products are, like I mentioned, varying into a very, very disturbing trend. And so, we have to be careful with that too.

Katie: I agree. Well, thank you so much. This has been such an information-packed episode. Hopefully, it helps a lot of parents and a lot of teenagers and preteens as well. And I’m really appreciative of your time today.

Dr. Fine: Well, thanks, Katie. Thanks for having me. It was fun.

Katie: And thanks to all of you as always for listening, for sharing your most valuable asset, your time with both of us today. We’re very grateful that you did. And I hope that you will join me again on the next episode of “The Wellness Mama Podcast.”

If you’re enjoying these interviews, would you please take two minutes to leave a rating or review on iTunes for me? Doing this helps more people to find the podcast, which means even more moms and families could benefit from the information. I really appreciate your time, and thanks as always for listening.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *